DÉSÉQUILIBRES MUSCULAIRES ET BLESSURES DU RUGBYMAN


Le rugby mêle des phases de variations de courses pouvant passer du sprint à l'arrêt brutal, des changements d'appuis sur de courtes distances. et des phases de contacts à impact assez puissants (plaquages, mêlées, ruck, coups),

 

Les muscles des membres inférieurs sont mis à mal : déchirures des ischio-jambiers, déséquilibres musculaires : genoux valgum (en X), affaissement de la voûte plantaire, douleurs méniscales et déchirures des croisés du genou, douleurs à l'aine et aux adducteurs, entorses.

 

Les déséquilibres musculaires engendrées par la pratique du rugby et les blessures répétées vont engendrer une restriction de mouvement venant altérer la qualité du geste sportif, la qualité des placements, des douleurs et des blessures musculaires - une déchirure du biceps en rattrapant un ballon, déchirure aux ischio-jambiers lors d'une course - les lombalgies récurrente. La chaine postérieure, nous le verrons, mérite une attention particulière.

 

Le renforcement postural permet d'activer les muscles profonds afin de soutenir et protéger le système ostéo-articulaire et retrouver tout l'aspect fonctionnel du système musculaire nécessaire au développement de la performance. Mon approche est une approche globale du corps, à la recherche permanente de la qualité du placement et du mouvement. Mon objectif est de soulager les douleurs musculaires et améliorer les performances du sportif.

 

Comment ?

  • Par l'analyse du mouvement, du geste sportif
  • L'entretien musculaire par auto-massages (en savoir plus) et la prise de conscience du corps
  • Du gainage, des exercices correctifs et  l'activation des muscles posturaux (profonds)
  • De la proprioception et de la musculation fonctionnelle en poids de corps
  • Étirements des différentes chaines musculaires et spécifiques

 

La musculation viendra consolider la posture et développer la force, la puissance musculaire et l'explosivité nécessaire à la pratique du rugby.

 

La préparation physique optimise ensuite les qualités physiques, motrices et physiologiques du joueur dans un but de performance.

 

 

Problématiques et conséquences


Ci-dessous, trois rugbymen, respectivement aux postes d' ailier et deux centres. A première vue, nous pourrions dire qu'ils se tiennent droit. Cependant, tous trois se plaignent de douleurs lombaires. Analysons ...



Cette posture se traduit par :

  • Poids du corps sur l'avant du pied venant perturber le centre de gravité du corps
  • Une hyper-extension du genou, accentuée par des muscles quadriceps très développés, des m. psoas-iliaques raccourcis et raides (manque de souplesse).

Ceci aura pour conséquence une antéversion du bassin qui viendra pincer les disques intervertébraux, notamment dans la région sacro-lombaire, irritant par là même, les nerfs périphériques, l'un des plus connu, le nerf sciatique.


Les articulations sont également mises à mal. Instabilité et des douleurs aux genoux, douleurs à l'aine, au coccyx et au sacrum.

  • Relâchement de la sangle abdominale venant entrainer un raccourcissent de la chaine musculaire postérieure, partant sous le pied et terminant à la base du crâne, à l'arrière de la tête. Ceci aura pour conséquence le tassement et la compression de la colonne vertébrale.
  • Les courbures naturelles du dos sont accentuées générant des douleurs au niveau du sacrum, des lombaires (lordose), au milieu du dos (cyphose), aux cervicales (lordose) , à la mâchoire et des maux de tête.
  • Épaules "rentrées", autrement dit, nous observons une rotation interne de l'humérus venant perturber l'équilibre de la ceinture scapulaire, déjà fragilisées par les fréquentes luxations de l'épaule et autres blessures.

Cette posture est accentuée par une musculation importante et un raccourcissement des muscles pectoraux qui peut venir "refermer" la cage thoracique. 

Les rhomboïdes et le trapèze se contracturent alors pour retenir la chute des épaules en avant et l'écrasement de la cage thoracique,  un "système de protection musculaire réflexe" qui permet de protéger les organes vitaux.

Ces contractures se traduisent par des douleurs entre les scapulas, aux cervicales et à l’articulation de la ceinture scapulaire (sterno-claviculaire, acromio-claviculaire) .

  • Tête en avant et/ou basculée en arrière ( douleurs cervicales et tensions musculaires, parfois douloureuses du trapèze supérieur)


Conclusion


L'équilibre général du corps est perturbé, le centre de gravité désaxé, les muscles posturaux (profonds) ne sont pas assez sollicités ce qui provoque une tassement des os et des articulations accumulé à la force de gravité et les contacts puissants au rugby, telle que la mêlée et les chocs frontaux répétés.


 


Les solutions :

 

- Renforcement musculaire postural et fonctionnel, gainage de la sangle abdominale, renforcement des moyens et grands fessiers et ischio-jambiers, des abaisseurs des épaules, rhomboïdes, trapèze moyen et inférieur

 

- Étirements des chaines musculaires et spécifique avec accent sur les quadriceps, le psoas-iliaque, les pectoraux, les biceps et les adducteurs

 

 

Liens entre déséquilibres musculaires et douleurs


  • Manque de tonicité de la ceinture abdominale, des muscles abdominaux profonds (très fréquente)

- maux de dos : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, sciatique

 

  • Déséquilibre du psoas-iliaque

- maux de dos : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, sciatique,

- douleur ressentie à l'aine

 

  • Déséquilibre adducteurs/abducteurs

- douleurs aux adducteurs car sur-sollicités notamment lors des changements d'appuis,

- douleur à ressentie à l'aine,

- genoux valgum (en X) engendrant une instabilité des membres inférieurs : entorses genoux et chevilles, atteinte des ligaments croisés et des ménisques.

 

  • Déséquilibre jambier-péronier/triceps sural

- manque de souplesse de la cheville

- raccourcissement de la chaine musculaire postérieure, maux de dos, déséquilibre généralisé de la posture

 

  • Déséquilibre pectoraux/trapèzes - rhomboïdes

- Douleur ressentie comme un point douloureux entre les omoplates.

- Raccourcissement des pectoraux pouvant entrainer des déchirures de ces derniers, notamment lors de l' extension du bras  en rattrapant un ballon en hauteur à une main par exemple.

- Instabilité de la ceinture scapulaire, douleurs à l'épaule, à la clavicule (articulation sterno-claviculaire)

 

  • Déséquilibre biceps/triceps

- Déchirure du biceps lors d'une extension importante et rapide du bras (ex: rattraper un ballon en hauteur avec extension complète du bras)

 

  • Hypotonicité des fessiers 

- Compensation : ischio-jambiers et des dorsaux-lombaires en tension excessive

- Irritation des nerfs au niveau du sacrum. Le manque de tonicité des grands fessiers couplé à une hypotonicité de la ceinture abdominale aura pour conséquence une bascule excessive du bassin en antéversion. Une lordose importante venant pincer les disques intervertébraux

 

  • Manque de souplesse musculaire

        - Raccourcissement de la chaine musculaire postérieure et maux de dos

        - Restriction de mobilité articulaire (cheville, bassin) et déchirure musculaire

- Raccourcissement des psoas-iliaque et lombalgies