LES POINTS GÂCHETTE OU TRIGGER POINTS


 

Les points gâchette ou trigger points

 

 

Les points gâchette (ou trigger points)  sont des points douloureux à la palpation qui se présentent sous la forme de nodules de fascia (membrane conjonctive qui enveloppe les muscles et d'autres organes) durci .

 

L'existence des points trigger a été démontrée pour la première fois de manière scientifique par le Dr Janet Travell qui fut nommée en 1960 médecin personnel et officiel de JohnFitzgerald Kennedy.

 

 

 

Principe du point gâchette ?

 

  • Le muscle est composé de sarcomères, des structures microscopiques qui agissent comme des pompes permettant la bonne circulation sanguine dans les fibres musculaires. Selon la théorie du Dr Travell, lorsqu'un point trigger est présent les sarcomères situés dans ce point sont constamment contractés, il s'ensuit un appauvrissement de l'apport en oxygène dans la zone et une accumulation des déchets métaboliques (ex: acide lactique)

 

Points gâchette latents et points gâchette actifs

 

Les points gâchette sont absents d'un muscle sain, cependant, lors d'un dysfonctionnement musculaire, il existent 2 types de points triggers : latents et actifs :

 

  •  Les points latents : Ils ne sont pas douloureux mais peuvent s'activer après un stress tel q'un accident, une activité physique ou sportive mal gérée ou une position assise prolongée (travail derrière un bureau, long trajet en voiture)

 

  • Les points actifs : Ils sont responsables de douleurs chroniques et peuvent entraîner une réduction de la mobilité et affecter toutes nos activités.

 

Le saviez-vous ?

 

  "70% des trigger points se situent sur les méridiens d'acupuncture chinois, les fameux points que le thérapeute de médecine chinoise stimule avec des aiguilles"

(source : "Un corps sans douleur" de Christophe Carrio)

 

 

Quelles conséquences ? 

 

Les points trigger engendrent un deséquilibre musculaire pouvant être à l'origine de nombreuses douleurs et gênes au quotidien. Parmi elles :

 

  • Faiblesses des articulations
  • Douleurs cervicales

  • Céphalées

  • Lombalgies

  • Sciatiques

  • Epicondylites

  • Syndrome de tunnel carpien

  • Nausées et étourdissements

 


Les causes

Les causes peuvent être nombreuses et variées, les points trigger apparaissent suite à :

 

  • un accident

  • une chute

  • une blessure sportive

  • un mouvement répétitif

  • une opération chirugicale

  • une maladie

  • une mauvaise posture

  • un stress psychologique

 

Quelles solutions ?

Ils existent plusieurs solutions pouvant soulager les points triggers :

 

  • L’automassage grâce au bâton et au rouleau de massage (mode d'emploi ci-dessous) .  C'est une méthode sans risque et naturelle. L'avantage étant l'accès facile à toutes les zones du dos, ce qui n'est pas toujours évident lorsqu'on est seul.

  • L'auto-massage par pressions manuelles fermes et localisées (env. 5 à 7 secondes)

  • Les médecins, les chiropraticiens, les ostéopathes, les masseurs-kinésithérapeutes et l’ensemble des praticiens de santé alternative utilisent de plus en plus cette approche pour soulager des douleurs musculaires.

  • L'acupuncture semblerait également un moyen de soulager les points trigger.

 

 

 

 

Bibliographie:

 

- Douleurs et troubles fonctionnels myofasciaux, tome 1, J. Travell et D. Simons. Éditons Haug International, 1993.

 

- Supprimer rapidement vos douleurs par la technique des points triggers" de Vincent Cueff

 

- "Un corps sans douleur" de Christophe Carrio (nouvelle édition)

 

 

Attention ! Ces méthodes ne se substituent en aucun cas à l'avis d'un professionnel de santé !

 

 


 

 


BÂTON DE MASSAGE - MODE D'EMPLOI


Télécharger
Mode d'emploi
bâton de massage
Instructions The Stick.pdf
Document Adobe Acrobat 233.6 KB

 

Le bâton de massage permet un auto-massage de la plupart des groupes musculaires, vous ne devez jamais masser des zones où l'os proéminent est situé directement sous la peau. (tibia, colonne vertébrale, crête iliaque...)

 

Il est recommandé d'effectuer une vingtaine de passages par zone en commençant doucement et augmentez progressivement la pression. Certaines zones, tels que les mollets peuvent être sensibles au passage du bâton de massage, cependant veillez à ce que l'auto-massage ne soit jamais douloureux.


Pour plus d'efficacité, assurez-vous que le muscle traité soit détendu.

 


LE PIED


 

Placez le rouleau de massage ou une balle de tennis sous le pied et massez d'avant en arrière. Appuyez de manière à ressentir un réel massage musculaire, les tensions au niveau de la voûte plantaire seront rapidement décelées.


LE MOLLET


Placez votre pied en haut ou en avant d'une telle façon que le mollet soit détendu. Appuyez fermement le bâton d'auto-massage sur le mollet et déplacez-le en haut et en bas entre le pli du genou et la cheville.

 

Le massage séparé de la partie extérieure du mollet et de la partie intérieure est idéal, bien que le massage de tous les deux ensemble soit possible.

 


LA JAMBE


Placez votre pied d'une telle façon que votre muscle de mollet soit détendu. Appuyez le bâton de massage sur le muscle de jambe sous un angle où il n'appuie pas sur l'os de jambe.

 

Roulez en haut et en bas entre le genou et la cheville, en commençant doucement et en augmentant progressivement la pression. Attention ! ne passez pas sur la tête du péroné (petite proéminence, en dessous et à l'extérieur du genou). Répétez sur l'autre jambe.

 


LA BANDELETTE ILIO-TIBIALE


 

Appuyez votre pied sur une chaise et tenez le bâton de massage verticalement au plancher pour effectuer des mouvement de va et viens sur l'extérieur de la cuisse.


LA CUISSE - QUADRICEPS


 

Placez votre pied sur une chaise pour que les muscles de la cuisse soient détendus. Démarrez le mouvement en partant au-dessus du genou et remontez tout le long du muscle.

 

Continuez le massage en inclinant légèrement le bâton vers l'interieur puis vers l'extérieur pour masser les différents muscles du quadriceps.


ISCHIO-JAMBIERS


 

Placez le bâton sous la cuisse puis massez les muscles d'avant en arrière. N'hésitez pas à exercer une pression un peu plus ferme sur les ischio-jambiers, toujours en veillant à ce que ce ne soit pas douleureux.


LE DOS - REGION LOMBAIRE


Assis ou debout, placez le bâton sur la région lombaire, légèrement en biais pour éviter de passer sur la colonne vertébrale. Concentrez-vous sur la part basse du dos comme il est démontré et traitez chaque côté individuellement.

 


MILIEU DU DOS


Assis ou debout, placez les poignées du bâton dans le pli des coudes comme il est démontré. Massez en déplaçant vos coudes en haut et en bas. Si les épines dorsales sont proéminentes, placez la bâton légèrement en biais.


ENTRE LES SCAPULAS (OMOPLATES)


 

Placez la balle entre l'omoplate et la colonne vertébrale, appuyez-vous contre un mur puis effectuez des petits mouvements de haut en bas en fléchissant les jambes. Attention ! Ne jamais passer sur la colonne vertébrale.

 

Astuce : Afin d'éviter que la balle ne tombe et pour plus de facilité, placez la balle dans un bas.


LES RHOMBOÏDES


 

 

Effectuez des petits mouvements entre l'omoplate et la colonne vertébrale, sans passer dessus


LES TRAPEZES


 

Bloquez une des poignées du bâton dans un mur ou une chaise puis effectuez des petits mouvements de gauche à droite pour masser le trapèze supérieur, une zone sujette aux tensions musculaires.

 

Si vous éprouvez des difficultés à placer le bâton, je vous conseille de masser la zone avec la balle de tennis, contre le mur.

 

 


LE COU


 

Tenez le bâton légèrement en biais puis effectuez des petits mouvements de haut en bas en remontant bien jusqu'à la naissance du crâne. Attention ! Ne passez pas sur les vertèbres cervicales !


LES PECTORAUX


 

 

Avec le bâton ou la balle de tennis contre le mur


LES BRAS


 

 

 

 

 

 

 

Effectuez des mouvements de haut en bas en évitant de passer sur les os de l'avant-bras


Source : www.amelie-sternis.com